Hôtel Satsuki

Hôtel où tes souvenirs les plus secrets apparaissent
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Link I. Blackwood ~ Tu m'connais pas ? Tant mieux pour toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Link I. Blackwood
• Chef de la Sous-Direction •
Mysterious Boy
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/12/2009
Localisation : J't'en pose des questions ?

Fiche D'identité
Job :: Chef de la Sous-Direction
Situation :: Célibataire
Connaissances ::

MessageSujet: Link I. Blackwood ~ Tu m'connais pas ? Tant mieux pour toi.   Ven 18 Déc - 11:12


- Fiche d'Identité -



Nom: Blackwood
Prénom: Link
Second Prénom: Inyl
Âge: 17 ans
Sexe: Masculin
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Job : Chef de la Sous-Direction
Groupe : Loup-Garou

Description physique:
On pourrait croire que je ne fais pas attention à mon physique, mais détrompe-toi, ce n'est pas toujours le cas ! Il est vrai que pendant une bagarre, la façon dont je suis habillé ou coiffé m'est complètement égale. De plus, le sang vient souvent tacher ma peau un peu mâte et mes vêtements sombres. Il peut m'arriver d'avoir quelques cicatrices mais elles disparaissent rapidement, sûrement un avantage de loup-garou ? La seule qui ne soit jamais partie, et qui ne partira sans doute jamais, est celle de la morsure qui a changé ma vie. Elle est situé sur mon bras gauche, un peu plus bas que l'épaule et je fais tout pour la cacher. Mes yeux sont d'un noir plutôt impressionant, de mon côté je n'en ai jamais vu d'aussi noir... Mais ils ont vite fait de changer de couleur pendant les pleines lune ! Il deviennent jaune pendant mes transformations et passent au rouge quand j'ai trouvé ma proie. D'ailleurs, il arrive qu'ils deviennent rouge quand je me bat sous forme humaine avec quelqu'un. En dehors du travil, j'ai un regard sarcastique, sournois ou agressif, mais dès que je franchis le seuil de l'hôtel, je suis complètement neutre et mon seul objectif est que tout soit parfaitement fait. Je mesure 1m73, à toi de voir si tu trouve ça grand ou non, moi je n'y ai jamais trop réfléchis et je m'en moque un peu. J'ai obtenu une carrure assez musclée au cours de ma vie, en particulier car je me suis souvent battu. Mes vêtements sont sombres et je porte de nombreux accessoires divers et variés. Mais encore une fois, dès que je suis dans l'hôtel, j'échange mon look sombre ppour des vêtements bien plus "corrects" comme ils disent là-bas.

Description moral:
Bagarreur, Têtu, Insupportable, Mystérieux, Taquin, c'est fou à quel point les gens m'attachent ces mots. Il faut croire qu'ils me voient comme ça.
Moi de mon côté, je peux déjà dire que j'aime la bagarre certes, et il faut admettre que je ne me débrouille pas trop mal. Je n'hésite pas à aller dire ce que je pense et j'avoue que ça fini souvent de façon sanglante. J'ai horreur qu'on me donne des ordres mais je prends un malin plaisir à en donner, ce n'est pas pour rien que je suis le Chef de la Sous-Direction tout de même ! J'aime que les choses soient bien faites et je pars du principe que lorsqu'on commence quelque chose, on se doit de le faire correctement et jusqu'au bout ! D'ailleurs, il est hors de question qu'il y ai la moindre bagarre dans l'hôtel, c'est dehors ou rien du tout ! Pour ce qui est qu'on me voit comme têtu, c'est vrai que je ne lache pas le morceau facilement, si quelqu'un arrive à me faire changer d'avis sans dégât, il pourra s'admettre heureux. Mais de là à dire que je suis têtu, je trouve ce mot un peu trop péjoratif, pas toi ? Insupportable, ça c'est à toi de voir, si tu trouve que quelqu'un qui dit ce qu'il pense et qui ne se laisse pas avoir est insupportable alors oui, je le suis, et pas qu'un peu ! Mystérieux par contre, je n'ai jamais réussi à comprendre ce que les gens ont derrière la tête en disant ça. Peut-être parce que j'aime ce qui est sombre, que je m'habille toujours dans ces tons ou que je ne montre pas mes sentiments, sauf quand il s'agit d'une colère tropo importante ? J'admets que je ne perdrais jamais mon temps à taper la discute à un individu qui n'en vaut pas la peine, mais je ne suis pas insociable, loin de là. On me dit aussi taquin, j'aime envoyer des pics aux autres, les contre-dire et j'ai souvent un sourire sournois sur les lèvres, c'est vrai. Mais taquin... Non, je trouve que ce mot fait un peu trop "petite chipie", un peu trop féminin quoi. J'adore voir la rage monter chez mon interlocuteur, en général, dans ces cas là je suis incroyablement calme, c'est sûrement ce qui agace le plus !

Goûts:
J'aime la bagarre plus que tout au monde, c'est ce qui fait ma vie ! Mais attention, j'aime ça, mais jamais pendant le travail ! Hors de question de mettre le foutoir dans l'hôtel ! Je déteste les gens qui ne savent pas ce qu'ils veulent, je préfère ceux qui sont déterminés. L'idée que certaines personnes puissent regarder pendant des heures les feuilles tomber m'exaspère, j'ai horreur de ne rien faire. J'aime ce qui est sombre et la vue du sang ne me dérange en rien, je le vois depuis mon plus jeune âge !

Histoire :
Mon histoire est des plus banale, elle n'a rien d'extraordinaire, c'est juste celle d'un simple délinquant, du moins jusqu'à mes 13 ans...

Je suis né dans une famille assez riche, pas énormément non plus mais suffisament pour être appelée "riche". Apparement je suis une erreur, un imprévu qui vient rompre le calme d'un couple uni. Cependant, mes deux parents ont tout fait pour mon bonheur, rien ne comptait plus à leurs yeux que me petite personne. Il faut croire que j'ai été une heureuse erreurs ? Enfin bref, jusqu'à mes 5 ans j'ai été pomponé à en faire vomir l'homme le plus insensible que le monde connaisse, un véritable cauchemar ! Mais à l'époque, pour moi c'était un véritable petit paradis, je ne réfléchissais pas vraiment à ce que Moi je voulais, mes parents m'indiquaient généreusement le chemin, point. J'avais soif de découverte mais la crainte de décevoir mes parents me hantait, pour rien au monde j'aurais voulu leur faire de la peine. Qu'est-ce que je pouvais être cupide à cette période ! Même moi j'ai du mal à être certain qu'il ne s'agit pas de l'histoire d'une autre personne ! En tout cas, cet esprit niais et fragile n'a durée que jusqu'à mes 5 ans comme je l'ai dit plus tôt. Un jour, alors que je m'apprêtait à courir dans les bras de ma mère pour je ne sais quelle raison, j'ai surpris une conversation entre elle et mon père. J'aurais peut-être dû retourner dans ma chambre l'air de rien et continuer à jouer avec mes petites voitures ? Mais ma curiosité avait été piquée au vif et je voulais absolument savoir de quoi il retournait. Je suis donc resté dans le couloir, l'oreille collée à la porte...

"- Mais qu'est-ce que tu crois à la fin ! s'exclama mon père.

Je n'avais jamais entendu mon père parler sur ce ton, il était agressif et semblait à bout. Je n'avais dès lors aucune idée de la raison de cette horrible colère et je m'appuyait un peu plus sur la porte pour mieux entendre. Ma mère répondit d'une petite voix que je perçus avec peine :

- Ce n'est qu'un enfant...

Mon père ajouta aussitôt, toujours avec cette voix grave et menaçante :

- Un enfant incapable de faire quoi que ce soit tout seul !

Si à cet instant j'avais su qu'ils parlaient de moi, je ne sais pas trop ce que j'aurais fait du haut de mes 1m12. J'écoutais donc sans comprendre mes parents se disputer.

- Link n'a que 5 ans, c'est normal !

Bon, là, j'avais enfin compris. De toute façon, il n'y avait pas 36 Link de 5 ans chez moi... Mais pourquoi mon père pensait-il que j'étais un incapable ? Il faut dire qu'à mon âge, j'étais plutôt en avance par rapport aux autres enfants et je comprenais particulièrement rapidement ce qu'on me disait. Mais mon père n'avait jamais compris cela et m'avait toujours considéré comme un bon à rien, certes je ne parlais pas beaucoup, mais je savais faire plein de choses ! Evidement, cet homme ne l'a jamais remarqué, il était bien trop occupé avec son travail de PDG de je ne sais quelle entreprise ! Même à travers la porte, je sentais que mon père fulminait, ma mère quant à elle, bredouillait quelques mots inutiles et sans aucun sens. Elle m'avait déçu, déçu de ne pas avoir remarqué mes capacités pour comprendre et utiliser les informations collectées. Le petit enfant de 5 ans caché derrière la porte se trouva dans la pièce en un millième de seconde. Bon, j'admets que sur ce coup là, je n'avait pas vraiment fait attention au fait que le porte soit fermée ou non. Et il se trouve que cette fois-ci, elle était simplement poussée. Mais mes parents étaient tellement cupides qu'ils crûrent que j'entrais innocement dans la pièce.
Ma mère s'approcha de moi avec son sourire réconfortant et me prit dans ses bras sans rien ajouter de plus auprès de mon père. Tous les deux étaient persuadés que même si j'avais entendu la conversation, je n'aurais rien compris, mais ils se trompaient bien... Ma mère m'emmena dans ma chambre et je regardais mon père avec un regard tout nouveau, un regard plein de mépris."


Depuis ce jour, je n'ai plus regardé mon père comme avant, ma mère non plus, mais elle ce n'était pas pareil, elle m'aimait vraiment. Je ne leur ai rien dit sur cette soirée et leur vie a continuée comme avant. La mienne par contre avait complètement changée, je m'étais mis dans la tête que je pourrais prouver ma valeur à mon père. A l'école, j'ai commencé à me battre avec certains de mes camarades et ma mère ne comprenait pas comment son enfant, si sage et studieux, pouvait lui causer tant de soucis. Mon père, lui, me portait un regard différent chaque jour, un jour il me méprisait, le lendemain il m'adorait et le sur-lendemain, il me haïssait.

Rapidement, je pris un goût assidu à ces bagarre et pas une semaine ne passait sans que je ne rentre couvert de sang un soir ou plus. Dans mon école, tout le monde me craignait et avait oublié le petit enfant sage et timide que j'étais, à cette époque, j'étais la plus grande terreur de la cour de récré' et ma puissance s'étendait de plus en plus en dehors de l'établissement scolaire. A 12 ans, je flirtais avec les plus grands dealers de ma ville et je faisais partie intégrante de leur clan. J'étais devenu un drogué, un accro qui ne peu plus passer une journée sans avoir ses doses. J'achetais, je vendais, je consommais, un véritable trafic s'était formé dans ma vie et mes parents n'existaient plus. Mon père m'admirait quand je revenais vainqueur et je n'étais plus son fils quand j'étais perdant. Ma mère quant à elle, était morte d'inquiétude, elle ne me voyait pas le matin car je partais trop tôt et me voyait seulement les soirs où je daignait rentrer à la maison. Dans ces rares cas, je rentrais au bord d'une overdose et elle partait dans d'affreuses crises de panique.
Mais un ans après, ma vie basculait.

C'était un soir d'août, je n'étais pas très net, voire pas du tout et je devais me battre contre un jeune homme que tout le monde redoutait. Il faut dire que j'étais jaloux de lui, il était bien plus redouté que moi !

"Lorsque je suis arrivé dans la ruelle où était prévu l'affrontement, il était déjà là, un grand sourire aux lèvres. Il se moquait de moi et la rage commença à me monter à la tête en un rien de temps. Mais le délinquant s'approcha bien gentillement, sans le moindre signe d'agressivité. Il s'approcha si près que je crûs un instant qu'il ne m'avait pas vu et qu'il partait. Finalement, il s'arrêta à quelques centimètres de moi et déclara :

- T'es pas en état de te battre,
dégage !

Je m'énervais de plus en plus et mon poing parti. Le jeune homme ne fut pas éjecté en arrière comme il aurait dû l'être, il resta planté là, devant moi et un petit filet de sang coulait de sa lèvre. Il se mit à rire, ce rire était tout simplement insupportable à mes oreilles, ce rire sournois qui le faisait paraître si sûr de lui... Mais il cessa son rire et continua :


- Bien... Je t'observe depuis un moment et tu semble vraiment déterminé. Finalement j'aime bien ta façon de penser !

Il sourit et, sans que je puisse réagir, mordit mon bras gauche avant de disparaitre dans la nuit. Le sang coulait le long de mon bras et je ne comprenais pas ce qui se passait, tout devenait de plus en plus flou autour de moi et pour la première fois depuis bien longtemps, la douleur que je ressentait était insupportable. En moins d'une minute, je m'effondrais sur le sol, inerte."

Cette nuit-là je venais de me faire contaminer par un loup-garou et j'étais atteint par le syndrôme de lycanthropie. A la pleine lune qui suivit, je découvris mon nouveau pouvoir et je comprenais pourquoi ma force me semblait supérieure à celle d'avant. J'étais un loup-garou, un monstre dangereux et sanguinaire que même mon imagination surdéveloppée n'aurait osé imaginer. Pourtant, c'était bien réel et cette sensation de puissance m'impressionnait. Dès le jour où j'ai découvert ce symptôme, j'ai arrêté toutes les drogues et les dealers n'ont plus jamais entendu parler de moi. J'ai voulu changer de vie, trouver un travail, tout en conservant cet amour de la bagarre.

Moins d'un an après, j'ai découvert un hôtel un peu spécial. Cet hôtel accueillait des gens étranges dotés de pouvoirs tels que le miens. Evidement, j'avais obtenu ces informations par moi-même, pour rien au monde je ne serais allé me renseigner en posant des questions là-bas ! Cet hôtel nommé l'Hôtel Satsuki me paraissait plutôt intéressant, de nombreuses possibilités s'offraient à moi si j'intégrais cet établissement. Un jour, je me suis donc décidé à passer le portail et à me rendre à l'accueil pour en savoir un peu plus. J'y ai rencontré la directrice en personne. Enfin... Si on peut dire que c'est une directrice... C'était une jeune fille blonde de 11-12 ans pas plus, elle s'appelait Rin Satsuki. Je discuta longuement avec cette pseudo-directrice, elle me fit découvrir un grand nombre de choses et me dévoila la raison de la création de cet hôtel. Apparement, un professeur un peu cinglé avait créé des créatures surhumaines... J'appris aussi qu'elle-même était une sorcière et elle fut la première personne à qui j'avoua ma véritable nature. Au final, j'avais vite oublié qu'elle était une directrice un peu jeune, j'étais bien plus impressioné par ce savoir qu'elle avait et que je n'avais pas. J'obtint après quelques semaines de test, le titre de Chef de la Sous-Direction, un titre dont je n'étais pas peu fier ! Depuis, je vis dans cet hôtel et je dirige un petit monde extraordinaire. La seule personne à connaitre ma vraie identité est Rin, avec qui je ne m'entends pas trop mal d'ailleurs, et c'est en grande partie grâce à elle que j'ai pu venir ici.

Description du pouvoir:
Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Que je ne lance ni boules de feu ni laser ni quoi que ce soit d'autre ? Ou bien qu'il pourrait m'arriver de te dévorer, involontairement bien sûr, en déchiquetant ta chair lentement et avec délectation ? C'est plutôt ça qui t'intéresse n'est-ce pas ? Et bien sache que si tu me croise un soir de pleine lune et que tu tiens à ta malheureuse petite vie, prends tes jambes à ton coup. Même si partir en courant est sûrement vain, tu peux toujours essayer. L'espoir fait vivre comme on dit ! Tu es curieux, ou bien curieuse si j'ai affaire à une demoiselle ? Alors tu te demande sûrement à quoi je ressemble sous les rayons de la lune. Il parait que je deviens un imposant loup noir, ce genre de loup qu'il ne fait pas bon croiser dans la nuit. Avec des crocs impressionants et souvent couverts de sang, des yeux jaunes qui virent au rouge sang quand je repère ma proie. Tu as suffisament de détail ? Sinon, tant pis pour toi, ne gâchons pas la surprise de nous rencontrer !
Atouts:
J'imagine que cette force surhumaine est un atout exceptionnel non ?
Faiblesses:
Je dirais que de ne pas pouvoir se contrôler est insuportable, penser sans pouvoir faire ce que je veux me rend dingue, mais après, tout dépend de qui est la victime !



- Vous -



Comment le trouvez-vous ?
J'aime trop le design' !! *o* Et puis ce principe d'hôtel je trouve ça top, j'avais jamais vu ça avant ! =)
Votre niveau de Rp :
20 lignes en moyenne, je peux en faire beaucoup plus selon mon inspi' ^^
Comment avez vous connu le forum ?
Par Rin Satsuki ♥ L'admin'-fonda quoi ;D
Code ;
Ok
Validé par : Rin Satsuki qui a adorer cette fiche *ç*


Dernière édition par Link I. Blackwood le Sam 19 Déc - 21:40, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Satsuki
• Fondatrice-Directrice •
Little Girl

• Fondatrice-Directrice •Little Girl
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Humeur : Calme et heureuse

Fiche D'identité
Job :: Directrice
Situation :: Célibataire
Connaissances ::
MessageSujet: Re: Link I. Blackwood ~ Tu m'connais pas ? Tant mieux pour toi.   Ven 18 Déc - 23:09

Bienvenue Link ^^
Le code est bon et j'attent la fin de ta fiche. ^^

Bisous,
Rin.

_________________

{Couleur d'édition : lightseagreen}

[center]

Rin Thème[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-satsuki.forumactif.org
 
Link I. Blackwood ~ Tu m'connais pas ? Tant mieux pour toi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Link Wray
» Robert Gordon & Link Wray
» Brauchli Tasmanian Blackwood Weissenborn a vendre en Suède!
» Holidays, oh holidays Tant de ciel et tant de nuages
» [CD] Bjorn Berge - Blackwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hôtel Satsuki :: ~ Avant d'entrer dans l'Hôtel ~ :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: